Créer un compte
Mot de passe oublié ?

 
 
 

Yoshitoshi ABE, un artiste aux multiples talents.

09/10/2013

Nous vous l'avions annoncé, le catalogue Ki-oon accueillera dès la fin du mois d’octobre une petite terreur à croquer, Lucika Lucika. En attendant de découvrir l'imaginaire débordant de cette héroïne des plus farfelues, nous vous proposons de faire connaissance avec son créateur : Yoshitoshi ABE !


Des dôjinshi à l'animation : la voie de la célébrité

Né au Japon le 3 août 1971, Yoshitoshi ABE se destinait initialement à la programmation informatique. C'est à la fac qu'il entre en contact avec l'univers du manga, lorsqu'il devient assistant d'un ami mangaka qui lui recommande de suivre des cours de dessin. Ni une ni deux, ABE finit diplômé de l’Université des arts de Tokyo.

En 1994, il signe son premier one-shot, Ame no furu basho. Une histoire courte de 28 pages très émouvante, qui gagnera un prix dans le magazine mensuel qui l’a prépubliée, l’Afternoon de Kodansha. ABE s'écarte cependant très vite des publications institutionnelles auxquelles il préfère les dôjinshi (fanzines). Un choix qui témoigne d'un certain refus de la pression exercée par les maisons d'édition et montre la volonté d'indépendance de Yoshitoshi ABE. Sortira de cette expérience Kaira, un recueil d’histoires courtes publié en 1997 dans le magazine Robot de son ami Range Murata (Last Exile).




Autoportrait de yoshitoshi ABe, Gaisokyu, 2007.




1998 est une date clé pour l'artiste. En effet, il commence à travailler sur une série expérimentale intitulée Haibane renmei : Les ailes grises dans la vieille maison. Un rêve, une chute du ciel : une jeune fille se réveille dans l’eau, mais bientôt le cocon qui la recouvre se déchire... Confuse, elle se retrouve dans un monde énigmatique et fantastique où elle croise d’étranges filles ailées qui ressemblent à des anges avec leurs auréoles. Une histoire mystérieuse et merveilleuse, hors du temps, qui parle au cœur et à l’âme…

Yoshitoshi ABE est rapidement repéré grâce à son site Internet par le producteur Yasuyuki Ueda, qui cherche quelqu’un pour travailler sur une œuvre qui est appelée à faire grand bruit : Serial Experiments Lain. Le producteur, emballé par le travail de l’artiste, est certain que son style particulier s’accordera parfaitement avec l'ambiance sombre et cyberpunk de son projet. Poussé en partie par ses dettes étudiantes, ABE accepte et devient le character designer de cette série aujourd’hui devenue l’une des références en matière d’animation japonaise ! La réussite de l'anime lance définitivement sa carrière et Yoshitoshi ABE est reconnu comme un artiste d'exception…
 



Serial Experiments Lain, yoshitoshi ABe, 1998.



La consécration de l'artiste

Très satisfait de cette collaboration, Yasuyuki Ueda le sollicite très vite pour un autre projet. La légende veut qu'à partir d'un simple dessin sur le site de l'artiste, Ueda lui aurait demandé de construire tout un univers. En 1999, ABE commence ainsi à travailler sur l’anime NieA_7, aussi bien au niveau du chara-design et du scénario que sur la version manga de la série qui sortira en deux tomes en 2000-2001. Un artbook, malheureusement inédit en France, sera publié en 2001 sous le nom de Scrap.
Très loin de Serial Experiments Lain, NieA_7 raconte les aventures de deux jeunes filles : Mayuko, une étudiante sans le sou qui vit dans un vieil établissement de bains publics japonais, et NieA, une extraterrestre insouciante et sans-gêne, qui a élu domicile dans son placard…

En 2002, Yoshitoshi ABE s’occupe de l’adaptation en anime d’une de ses créations : Haibane renmei - renommé Ailes grises en France. L'artiste s'occupe cette fois de tout l’aspect créatif du projet : responsable du scénario et du chara-design, il confie la réalisation à Tomokazu Tokoro mais supervise la plupart des tâches.
 



Ailes grises,yoshitoshi ABe, 1998.



Un an plus tard, la participation d’ABE à l’anime Texhnolyze, qui réunit la même équipe que Serial Experiments Lain, finit d’asseoir sa réputation de character designer hors pair ! Fable cyberpunk au design fascinant et à l'ambiance dérangeante, Texhnolyze nous plonge dans les entrailles de la terre, dans une ville oubliée par la surface où les gangs ont pris le pouvoir et contrôlent une technologie de pointe appelée « Texhnolyze », qui permet de remplacer les membres du corps humain par des prothèses cybernétiques…

Cette aventure signe sa dernière collaboration importante à la réalisation d’un anime. Il est depuis retourné à ses premières amours : mangas et dôjinshi.
 

Un art très personnel

Le style de Yoshitoshi ABE est très reconnaissable. Le trait tout à fait singulier de l’auteur se distingue de la production « normée » du manga. Ses dessins, très détaillés, construisent l'identité de ses personnages et reflètent leur caractère, notamment par la façon dont il confère une grande expressivité aux visages. Son art revêt un aspect analytique qui donne un réalisme particulier à ses ouvrages : les sentiments, les émotions ou les réactions se saisissent d'un simple regard. Si, paradoxalement, l'héroïne de Serial Experiments Lain est très peu expressive, cela peut être interprété comme un indice de l’incapacité du personnage à prendre les choses en main, spectatrice passive des événements qui l’entourent.
Une utilisation précise et inspirée de la colorisation numérique est l’autre élément d’importance dans le travail de Yoshitoshi ABE. L’usage qu’il fait de cet outil met en valeur les décors complexes qu'il imagine, éléments majeurs pour les ambiances si particulières de ses œuvres. Ses univers, souvent dans des teintes gris-vert, représentent à merveille les doutes des personnages, leur ambivalence ou leurs questionnements.

On retrouve tous ces éléments dans sa dernière œuvre, Lucika Lucika, un projet commencé en 2009 que l'artiste poursuit depuis. L'expressivité accentuée de ses dessins sert très bien les réactions de l’enfance, qui s'émerveille de tout, s'interroge sur chaque chose et crée des aventures à chaque découverte. À l'aide de la colorisation numérique, il déploie une palette de couleurs plus riche que son registre habituel assez sombre, des nuances qui s’accordent parfaitement à la spontanéité et l'imagination débordante de la jeune fille.

Artiste accompli dont chaque projet donne naissance à un véritable petit bijou, Yoshitoshi ABE sait nous transporter dans des univers singuliers, riches et mystérieux, bourrés de symboles et hallucinants de détails !
Il revient aujourd’hui à ses premières amours, le manga, avec une œuvre colorée, drôle et surtout complètement absurde. Source inépuisable de fous rires, Lucika provoque une immédiate et irrépressible retombée en enfance : attachez vos ceintures, vous ne risquez pas d’oublier ce petit tourbillon d’énergie de sitôt !
 



Yoshitoshi ABE en quelques dates :

3 août 1971 :
naissance d’un futur artiste
1994 : prix décerné par l'Afternoon à Yoshitoshi ABE pour Ame no furu basho
1998 : écriture et auto-publication de Haibane renmei, puis chara-design de Serial Experiments Lain
1999 : scénario et chara-design de NieA_7
2002 : adaptation anime de Haibane renmei
2003 : dernière participation majeure à un anime, Texhnolyze
2007 : sortie de l’artbook Gaisokyu, reprenant la plupart de ses productions de 1994 à 2007
2009 : premier tome de Lucika Lucika


On vous laisse avec une vidéo de l'artiste en plein travail sur Lucika Lucika... que du bonheur !

 

 

 
 
 
Retrouvez-nous sur
A Certain Magical Index A Silent Voice Ad Astra Amanchu ! Ash & Eli Awaken Barakamon Bride Stories Bride Stories - Latitudes Cesare Crimson Prince Darwin's Game Dimension W Erased Gisèle Alain Golden Kamui Immortal Hounds Karneval Kasane - La Voleuse de visage King’s Game Spiral Last Hero Inuyashiki Le Requiem du Roi des Roses Les Fleurs du mal Lockdown Lucika Lucika Man in the Window Monster X Monster My Hero Academia Outlaw Players Père & Fils Q ReLIFE Re/member Roji ! Springald The Arms Peddler Übel Blatt Warlord Witch Hunter Wolfsmund You Lie in April