Créer un compte
Mot de passe oublié ?

 
 
 

Interview de l'auteur de My Hero Academia !

03/04/2017

La Jump Festa est un énorme événement annuel organisé par la maison d’édition Shueisha pour mettre en avant ses auteurs ! De grands éditeurs de jeux vidéo (Nintendo, Square Enix, Capcom…), des studios d’animation (Toei, studio Pierrot…) et des compagnies de jeux et de jouets (Bandai, Takara Tomy…) sont aussi de la fête pour présenter leurs nouveautés.
Pendant deux jours, les fans affluent du Japon tout entier pour profiter des stands aux couleurs de leurs héros préférés, récupérer des goodies inédits, voir leurs auteurs favoris ou encore présenter leurs cosplays !
L’édition des 17 et 18 décembre 2016 était particulièrement importante pour les fans de My Hero Academia : non seulement la date du lancement de la saison 2 de l’anime y a été annoncée pour avril 2017, mais en plus, l’auteur du manga, Kohei HORIKOSHI, est allé à la rencontre de son public pour la première fois !!
En compagnie des acteurs des voix japonaises d’Izuku, de Katsuki, de Shoto et du vilain Tomura Shigaraki, il a parlé de sa série et dessiné son héros en direct !
Article de Comic Natalie (en japonais) sur l’événement, avec quelques photos : http://natalie.mu/comic/news/213744

Exceptionnellement, le mangaka nous a accordé une interview à la fin de l’événement ! Il revient avec nous sur son parcours, son travail et ses inspirations...
Propos recueillis le 18 décembre 2016, dans les loges de la grande scène de la Jump Festa.


LA CONFÉRENCE À LA JUMP FESTA

C’est la première fois que vous vous présentez au grand public. Comment vous sentez-vous ?
J’étais très nerveux, je ne veux plus jamais revivre ça ! (rires)
Je ne suis pas habitué à me présenter en public, c’est vraiment pas mon truc. Alors pour moi, c’était une expérience difficile... (rire gêné)


LES DÉBUTS

Comment êtes-vous devenu mangaka ?

Depuis tout petit, j’ai toujours aimé dessiner. En grandissant je me suis dit que c’est ça que je voulais faire. Au final, je n’ai jamais abandonné le dessin, et c’est comme ça que je suis devenu mangaka !

Quelles sont vos influences ?
One Piece m’a bien sûr beaucoup influencé. Ainsi que Naruto et Akira. Ces trois œuvres sont majeures pour ma carrière. Il y en a beaucoup d’autres qui m’ont influencé à moindre échelle, mais ces trois œuvres sont au centre de tout. Ah pardon ! Je dois rajouter Dragon Ball ! C’est le manga qui m’a donné envie de dessiner.

Est-ce que c’est le premier manga que vous avez acheté ?
Oui.

Les lisez-vous toujours ?
Aujourd’hui, au contraire, je ne peux plus lire ces titres. Je me suis mis à me comparer à ces auteurs depuis que je travaille dans le même milieu. Et quand je lis ces mangas, je me rends compte de l’énorme différence de niveau, et ça fait mal...

Vous ne les utilisez plus comme référence alors ?
Non, en effet, dans la mesure du possible, je ne les prends pas en référence.

Vous êtes passé par une école de design et, vous avez aussi travaillé comme assistant pour l’auteur Yasuki Tanaka. Qu’avez-vous retenu de ces deux lieux d’apprentissage ?
Honnêtement, les cours à l’école ne m’ont pas servi à grand-chose, mais ça m’a surtout été utile du point de vue des relations humaines. Par contre, en tant qu’assistant, j’ai appris les bases de la création du manga à partir de zéro. Ça n’a duré que 3 ou 4 mois, mais ce fut très intense ! J’ai appris bien plus durant cette courte période que pendant les quatre années passées à l’université...

Quand vous parlez de relations humaines, est-ce que vous voulez dire que c’est là que vous avez appris à nouer des liens avec d’autres personnes ?
C’est plutôt que je me suis fait un ami qui voulait aussi devenir mangaka, et c’est lui qui m’a encouragé à tenter ma chance aux concours des éditeurs. Jusque-là, même si je me disais que je voulais devenir mangaka, je n’avais jamais envoyé d’œuvre. Mais en l’écoutant, je me suis dit : "Mais oui, c’est vrai, il faut que je le fasse !". C’est un peu grâce à lui que je suis devenu mangaka, il m’a donné la première impulsion !


LA NAISSANCE DE MY HERO ACADEMIA

Comment avez-vous eu l’idée du concept de My Hero Academia ?

J’ai dessiné deux séries avant My Hero Academia, mais la deuxième a vite été stoppée, ce qui m’a un peu déprimé… À ce moment-là, je me suis dit que plutôt que de chercher à deviner ce qui peut avoir du succès, il valait mieux que je dessine ce que j’aimais vraiment moi. C’est comme ça qu’est né My Hero Academia ! Le concept de base est ainsi de réunir tout ce que j’aime et j’ai encore plein de choses à mettre à l’intérieur !!

Ça veut dire que jusqu’à présent, vous ne dessiniez pas vraiment ce que vous aimiez ?
Pour la première série (NDT : Crazy Zoo,publié chez Delcourt), j’ai pu intégrer des choses que j’aimais bien, mais pour la deuxième (NDT : Sensei no Balji, inédit en France), je ne savais plus ce que je voulais faire, j’étais dans le brouillard. Je continuais à dessiner sans savoir ce que je voulais exprimer et au final, ça m’a bien fait déprimer. My Hero Academia est né suite à cette souffrance qu’a été la création de mon œuvre précédente...


LA CRÉATION DE PERSONNAGES

My Hero Academia
compte de nombreux personnages originaux. Comment les créez-vous ?
Ce n’est pas pareil pour tous les personnages. Pour ceux qui sont vraiment nécessaires à l’histoire, souvent je choisis d’abord leur pouvoir, et pour ceux qui sont plus secondaires, je peux commencer par dessiner rapidement leur visuel. Ensuite seulement, je réfléchis à leur pouvoir. Ainsi, il n’y a pas une seule façon de procéder...

Les films hollywoodiens actuels ont souvent pour héros des vilains devenus personnages principaux, ou bien montrent les héros traditionnels comme de potentiels ennemis de l’homme. Est-ce que vous comptez utiliser ce concept dans votre œuvre ?
Je ne pense pas que je pourrais mettre un vilain en personnage principal. Cependant, utiliser ce type de concept de "dark hero" serait intéressant. Le passage du statut d’ennemi à allié fait partie des éléments que j’aimerais bien utiliser dans ma série !

Vous semblez adorer dessiner des mains, au vu de votre avatar ou du design de Shigaraki. Qu’est-ce qui vous fascine à ce point ?
Je pense que ça donne une idée de volume tridimensionnel. Et aussi j’aime bien le fait que ça permette de montrer les sentiments en dehors des expressions faciales. Quand un personnage serre les poings, on voit qu’il est en colère ou qu’il se retient de faire quelque chose. Au contraire, quand on est relaxé, les mains se relâchent... Pour moi, c’est la partie du corps la plus expressive ! En plus, j’aime les dessiner, même si c’est difficile. Finalement, c’est cette difficulté même qui rend la main intéressante !

Pour vous, en quoi Yûga Aoyama est-il français ?
Il brille ! C’est juste une image personnelle, mais pour moi la France ça brille, c’est chic. Après, c’est une vision que je me suis faite tout seul...


L’INFLUENCE DES COMICS

Pour vous, quelles sont les particularités du dessin de comics américain ? Qu’est-ce qui vous plaît dans les comics ?

Le dessin est réaliste et le trait est différent. Je trouve qu’il est très classe, c’est quelque chose que je n’avais jamais vu dans les mangas japonais. Comment dire... dans le manga, le mouvement prime, alors que dans les comics américains, l’accent est plutôt mis sur la mise en avant de l’illustration. Du coup, on en prend plein les yeux ! C’est mon ressenti, en tout cas. C’est quelque chose que j’essaie de copier, même si je ne suis pas encore complètement au point...

Par exemple, en faisant apparaître All Might à chaque fois dans des poses incroyables ?
(rires) Oui par exemple et ce n’est vraiment pas facile ! Les aplats de noir sont aussi plus appuyés et plus présents dans le comics. Je trouve que l’impact de chaque image est plus fort que dans les mangas. C’est dans ce sens que je voudrais me diriger...

Quel est votre comics préféré ?
"Spiderman" !

Est-ce que vous avez le temps de faire autre chose que travailler sur votre manga ? Avez-vous le temps de lire des mangas, des comics ou de voir des films ?
Je n’ai pas vraiment le temps de lire ou de regarder des films. Toutefois, j’ai enfin réussi à voir "Civil War" récemment et j’ai adoré !

On a justement le concept des héros traditionnels qui sont considérés comme des ennemis.
Oui, c’est vrai. J’aimerais bien dessiner ce genre de choses, moi aussi !

MESSAGE

My Hero Academia
est un énorme carton en France. Avez-vous un message pour votre lectorat français ?
J’ai encore pas mal de choses à améliorer, mais je vais continuer à faire monter le suspense et l’action, alors continuez à le lire s’il vous plaît !
 


 


 


 


 


 


 



 

 
 
 
Retrouvez-nous sur
A Certain Magical Index Ad Astra Amanchu ! Ash & Eli Awaken Barakamon Bride Stories Bride Stories - Latitudes Cesare Crimson Prince Darwin's Game Dimension W Erased Ghost & Lady Gisèle Alain Golden Kamui Green Mechanic Hanada le garnement Im Immortal Hounds Karneval Kasane - La Voleuse de visage King’s Game Spiral L’Île errante Last Hero Inuyashiki Le Requiem du Roi des Roses Les Fleurs du mal Les Mémoires de Vanitas Lockdown Man in the Window Monster X Monster My Hero Academia Outlaw Players Père & Fils Reine d’Égypte ReLIFE Re/member Roji ! Springald The Arms Peddler Übel Blatt Warlord Witch Hunter You Lie in April