Créer un compte
Mot de passe oublié ?

 
 
 

Comic Market : les héros sont dans la place !

14/09/2017

Du 11 au 13 août avait lieu le Comic Market, ou Comiket, ou encore Comike, la plus grande convention dédiée aux magazines otaku amateurs du monde entier. Imaginez un peu l’ampleur de la chose : plus d’un demi-million de visiteurs réunis pendant trois jours sur pas moins de 80 000 m2, pour acheter la production de 36 000 exposants. Par comparaison, c’est plus du double de visiteurs sur une surface inférieure à celle de Japan Expo, le plus gros événement européen. Parmi ces fans, des dizaines de milliers de cosplayers (enfin surtout de cosplayeuses), se réunissent pour l’occasion. Toute cette foule est gérée de façon ultra-pro par une armée de volontaires, eux-mêmes otaku.




Bienvenue au Tokyo Big Sight, le plus grand hall d’exposition de la capitale !

 

 



Pour éviter tout risque de chute dans la foule permanente, il est interdit de descendre
les marches des escalators. Il faut attendre, immobile, d’arriver en bas.

 




Au Japon, on se range à gauche. Aucun risque de choc, chacun suit la file dans le bon sens.

 


 



Les stands les plus populaires sont placés près des portes, afin que la queue des acheteurs se forme à l’extérieur du hall.


 




Vu de l’intérieur, ça donne ça. Les magazines amateurs peuvent se vendre par dizaines
de milliers pour les auteurs les plus populaires. Le stock peut être épuisé en quelques heures.





La sécurité et la gestion de la foule est faite par des bénévoles, eux aussi fans d’anime
et de manga. Le seul uniforme, c’est la casquette et le brassard bleu.
À part cela, tout est permis, du T-shirt à l’effigie de son héroïne préférée,
au cosplay de son personnage fétiche.


 

 

 

Les cosplays sont nombreux, variés, et de haut niveau. Les emplacements
dédiés aux photos sont strictement définis pour éviter tout encombrement des allées.

 


Assez de chiffres, vous l’aurez compris, un tel événement n’existe qu’au Japon. Créé en 1975 à Tokyo, le Comiket a commencé de manière confidentielle. Les principales productions à l’époque étaient des magazines amateurs, appelés dôjinshi composés d’histoires originales. Aujourd’hui, c’est devenu la Mecque des amateurs de parodies des titres les plus en vogue : les blockbusters du Jump sont bien sûr à l’honneur, ainsi que les méga-hits comme L’Attaque des titans, ou encore les jeux video tels que Idol Master ou Pokemon, et bien d’autres titres encore. Il existe même toute une section dédiée aux récits historiques ou aux amateurs de train.
 




L’intérieur des halls immenses du Comiket. On ne voit ici qu’une petite partie de l’ensemble.



 



Une fan de A Silent voice a imaginé des épisodes supplémentaires, prenant place après la fin de la série officielle.



Déambuler dans le Comiket permet de sentir l’air du temps dans la communauté otaku japonaise... et depuis l’an dernier, My Hero Academia fait une montée en puissance impressionnante !
Pour preuve, des groupes entiers de cosplayers se forment pour incarner les différents personnages et on trouve des allées entières de stands de dôjinshi parodiant la série. Pour des fans adeptes de héros haut en couleur, My Hero Academia est une véritable aubaine. Je vous laisse découvrir quelques-uns des plus beaux cosplays vus au passage, à défaut de pouvoir vous montrer les pages des dôjinshi, un peu trop salées pour un site grand public comme celui de Ki-oon...




Préparation des stands, dans l’allée dédiée à My Hero Academia. Chacun sa bannière, chacun son style !

 




Izuku et Katsuki étaient là pour aider une amie auteur à vendre son dôjinshi






Un peu plus loin, Kyoka était aussi de la partie !


 




À l’entrée du Comiket était rassemblé un magnifique panel de cosplayers My Hero Academia.
Plus ultra !



Car ne nous voilons pas la face, la majeure partie de la production est érotique : boys love pour les filles, hentai pour les garçons. Mais ce serait cacher la diversité du lieu que de réduire le Comiket à un marché du X. De nombreux cercles, comme sont appelés les groupes qui s’inscrivent comme exposants, font leurs propres histoires, ou encore leurs propres goodies. DVD, porte-clés, objets artisanaux, jeux video, figurines, et bien d’autres choses encore. Au Comiket, chaque otaku peut trouver son bonheur !

 
 
 
Retrouvez-nous sur
A Certain Magical Index Ad Astra Amanchu ! Ash & Eli Awaken Barakamon Bride Stories Bride Stories - Latitudes Cesare Crimson Prince Darwin's Game Dimension W Ghost & Lady Gisèle Alain Golden Kamui Green Mechanic Hanada le garnement Im Immortal Hounds Isabella Bird, femme exploratrice Karneval Kasane - La Voleuse de visage King of Eden L’Île errante Last Hero Inuyashiki Le Requiem du Roi des Roses Les Fleurs du mal Les Mémoires de Vanitas Lockdown Lyla et la bête qui voulait mourir Man in the Window My Hero Academia Outlaw Players Père & Fils Reine d’Égypte ReLIFE Re/member Roji ! Souvenirs d'Emanon The Arms Peddler Übel Blatt Warlord Witch Hunter You Lie in April